samedi 25 septembre 2010

15 jours à Bali!

Cette année nous voulions faire un voyage au soleil pour recharger les batteries: 15 jours à Bali!

Ayant découvert l'existence de prestataires tels que Bali Authentique, Bali Autrement, Bali Passion, Bali Evasion, nous avons décidés de passer par l'un d'eux.


Nos objectifs:

- des hôtels confortables pour bien nous reposer

- un circuit hors des sentiers battus

- un guide/chauffeur connaissant le terrain


Les commentaires sur ces différents prestataires sont assez similaires: les clients sont plutôt contents.

Pour notre part, nous avons accumulé les contrariétés. Le but de ce blog est de vous mettre en garde:

Si tout se passe bien, ils se valent peut être, mais en cas de soucis, Bali Authentique (notre choix final) se fera un plaisir de ridiculiser vos arguments, se dédouaner de sa responsabilité et retourner les fautes contre vous.


Ecrivant ce blog à notre retour, et dans le but d'une meilleure lisibilité, l'enchainement des posts est chronologique.

Bonne lecture!


PS: Ce blog a été diffusé sur plusieurs forums de façon à faire part de notre expérience. Le site routard.com l'a supprimé en moins de 48h et sans aucune justification.

Cela explique sans doute pourquoi il est si difficile de trouver des avis défavorables sur Bali Authentique...


Programme de notre voyage:




Jour 1: En route pour la joie (09/09/2010)

Après un voyage de plus de 17h, un guide nous récupère à l'aéroport et nous emmène dans un salon de massage balinais pour atténuer la fatigue accumulée avant de faire la connaissance de Gurvan Coquette, chargé de récupérer le solde du montant du séjour et répondre à nos éventuelles questions. Ensuite, direction l'hôtel sur la côte Est.


Hôtel: SP-6 - Kebun Impian (Seraya Barat Karangasem)


Bali Authentique


Nos remarques

Très bien mais bruyant (chien, grenouilles, mer agitée sur plage de galets)

A noter: le premier dîner est compris dans notre devis:

Jour 2: Farniente si possible (10/09/2010)

Farniente mais nuit difficile à cause du bruit environnant.


Hôtel: SP-6 - Kebun Impian (Seraya Barat Karangasem)

Jour 3: Herry, un guide qui nous veut du bien? (11/09/2010)

Nous faisons connaissance avec Herry, guide senior de 44 ans qui nous accompagnera tout le long du circuit.


"Vous vous baignerez en eau douce, dans les bains privés de l'ancien roi de Karangasem" (voir programme en annexe)

Le guide ne juge pas utile de nous proposer de nous baigner.


"Après avoir fait halte à Amed pour y observer la récolte traditionnelle du sel, usant de techniques remontant à la préhistoire"

Aucun récoltant de sel, juste un "essaim" d'enfants nous priant de leur acheter leurs ballotins de sel. Herry nous explique brièvement la méthode employée et nous laisse nous dépêtrer des enfants.


"L'après-midi vous pousserez vers le Nord, jusqu'à Tulamben pour découvrir en plongée de surface l'épave d'un navire datant de la seconde guerre mondiale et la faune aquatique qui en a fait depuis son habitat favori"

Le guide nous alerte sur le côté trop touristique de cette excursion et nous propose à la place d'aller faire du snorkeling dans une petite crique de Amed. Herry sait que nous voulons éviter les touristes, tant mieux!


Pause déjeuner, il est 15h.


Toujours beaucoup de mal à récupérer tant les nuits sont bruyantes. Sommeil en pointillés.


Hôtel: SP-6 - Kebun Impian (Seraya Barat Karangasem)

Jour 4: Subtilités à la Bali Authentique (12/09/2010)

"Vous finirez votre promenade par la visite d'une tribu aborigène (les premiers habitants de Bali avant la Javanisation)"

Pour toute tribu, nous sommes spectateurs d'une manifeste attraction touristique:

le père de la famille balinaise à laquelle nous rendons visite monte sous nos yeux à un cocotier pour en cueillir 2 noix de coco qu'il prépare ensuite à notre attention. Herry nous recommande vivement de lui laisser au moins 50 000 Rph.


Pause déjeuner à 13h30 au restaurant du Bloo Lagoon.


"Vous rejoindrez ensuite la ville de Klungkung, pour y faire la visite du Palais et de l'ancienne Cour de Justice [...]. Vous pourrez également y découvrir un intéressant musée consacré à la vie quotidienne et aux traditions balinaises."

Ces excursions sont remplacées d'office par Herry par les visites prévues le lendemain matin:


"Un atelier de tissage artisanal ainsi qu'une petite distillerie d'arak"

Pour tout atelier de tissage, nous admirons... un unique métier à tisser:



"Très belle maison d'hôte [...] Ces chambres sont d'un standing surprenant [...] Pak Tanto le patron d'un tempérament très jovial sera heureux de prendre un verre avec vous et de vous parler de son cher pays. Une adresse sûre au coeur du Bali traditionnel."

Surprenant c'est le mot: toiles d'araignées, lampes cassées, porte-serviette cassé, canette ouverte dans le mini bar éteint... Nombreuses ouvertures sur l'extérieur, permettant aux moustiques et aux croassements des grenouilles de rizières de s'inviter dans la chambre. Nouvelle nuit agitée...

Cet hôtel a d'ailleurs fait les frais d'une plainte d'autres touristes quelques jours auparavant... C'est ce que Tiziana Carla Darsana (de Bali Authentique) nous apprendra le 14ème jour en rajoutant "Nous étions donc intéressés par votre retour sur cet hôtel"... Autrement dit les clients de Bali Authentique servent d'enquêteurs gratuits...


Quant au patron, on ne le voit qu'au moment de quitter l'hôtel pour nous tendre la note du dîner.

A noter: le devis (présenté "Jour 1") indique que le 4ème dîner est compris; le programme, lui, mentionne que nous pourrons déguster une "succulente spécialité locale, l'ayam betutu, offert par Bali Authentique". Nous avons donc dû régler bouteille d'eau et desserts... Pour Bali Authentique, en effet, le dîner ne comprend qu'un plat! La subtilité est bonne à savoir...


Hôtel: SA-24 - Tanto Villa (Br Tabola, Sidemen)

Bali Authentique

Nos remarques

bruyant car ouvert sur l'extérieur (grenouilles des rizières, cours d'eau), moustiques, lézards

sale (toiles d'araignées, lampes cassée, porte serviette cassé...)

patron absent alors que son accueil est vanté!



Jour 5: Tourist or not Tourist (13/09/2010)

"Nous vous ferons visiter un petit temple dont l'histoire est marquée par les éruptions du Batur auxquelles il a miraculeusement réchappé"

Le guide ne juge pas utile de nous proposer cette visite.


Pause déjeuner: Herry nous dépose à 13h dans l'un des seuls restaurants des environs. Ce lieu s'avère ultra touristique: les balinais ne déjeunent pas du même côté de la salle que les touristes. Pas de menu ni prix affiché (la note sera évidemment salée). Nous nous sentons abusés puisqu'il était tout à fait possible de décaler le déjeuner d'une ou deux heures comme nous l'avions fait le premier jour, pour manger dans un endroit plus "authentique"... Une fois encore, Herry ne juge pas utile de nous consulter.


"Puis votre guide vous conduira [...] aux bains sacrés de Tampaksiring"

Le guide ne juge pas utile de nous proposer cette visite.


"En faisant un crochet par le village de Petulu où se réunissent en fin de journée des centaines de hérons"

Nous y sommes à 16h30 pour y admirer... une quinzaine de hérons à tout casser...


Première nuit ponctuée par les aboiements intempestifs de chiens du voisinage, à quelques mètres. Le déficit de sommeil devient problématique.


Hôtel: SA-1 - Puri Asri (Jl Nyu Bulan, Br Nyu Kuning, Ubud)


Bali Authentique


Nos remarquesMérite un SP sauf pour la carte du restaurant (mais les prix sont honnêtes et le centre ville n'est pas "trop" excentré, une vingtaine de minute à pied)

bruit: probablement faible mais nous n'avons pas eu de chance


Jour 6: Y a-t-il un guide dans le programme? (14/09/2010)

"Vous commencerez la journée par la découverte du centre ville en compagnie de votre guide (marché traditionnel, salon de beauté balinais et spas luxueux, petites rues commerçantes, ...)"

Herry nous dépose au centre ville et nous donne un quartier libre d'une heure pour arpenter seuls le marché traditionnel... Sans carte ni indication, difficile d'en voir +.


Pause déjeuner à 13h dans un restaurant sur la plage d'un village de pêcheurs. Assurément plus typique que le déjeuner précédent mais toujours pas de prix affichés. Faisant allusion au restaurant de la veille, nous demandons cette fois ci à Herry de nous renseigner. Celui-ci nous oriente vers un plat à se partager, et s'excuse pour la veille, visiblement mal à l'aise.


"Vous vous rendrez à Bangli [...] pour y faire la visite de Pura Kehen [...] et faire halte à un village ayant préservé son architecture traditionnelle"

Le guide ne juge pas utile de nous proposer ces visites.


"Vous pourrez aussi vous rendre dans la maison de Pak Nangah Karsa, un personnage haut en couleurs"

Nous passons deux heures passionnantes en sa compagnie mais en VO non traduite par notre guide...


Hôtel: SA-1 - Puri Asri (Jl Nyu Bulan, Br Nyu Kuning, Ubud)

Jour 7: Illusions perdues (15/09/2010)

"Nous vous avons prévu un cours de massage balinais"

Loin de bénéficier d'un enseignement, nous devons essayer de comprendre par nous-mêmes ce que le masseur pratique. La séance se déroule dans un silence total.


"Vous rejoindrez en voiture Kintamani et de là partirez sur vos deux roues en direction d'Ubud. Vous emprunterez des chemins de traverse au coeur du Bali traditionnel, traversant des villages reculés et des temples parmi les plus anciens de Bali qui ne sont pas indiqués sur les cartes"

Nous partons... à vélo de notre hôtel, plongeant, à l'aller et surtout au retour, dans le dense trafic de la ville d'Ubud. Stress et danger assurés!

Villages? Temples? Non rien de tout cela, seulement des rizières!

Le vélo de Jérôme est à suspension, ce qui n'est pas du tout adapté pour cette ballade, la rendant excessivement pénible (le pédalier bute systématiquement sur les bords des sillons de terre empruntés). Il attire l'attention de Herry sur ce point. Il lui répond "Yes I know. But it's a good bike!" ... De toute évidence, soit il ne comprend pas, soit il se fiche de nous.


Déjeuner à l'hôtel après l'excursion vélo vers 15h.


Hôtel: SA-1 - Puri Asri (Jl Nyu Bulan, Br Nyu Kuning, Ubud)

Jour 8: Langage de sourds (16/09/2010)

"Vous aurez la possibilité de faire la visite d'un temple très photogénique et du marché aux fleurs"

Le guide ne juge pas utile de nous proposer la visite du temple.


Herry nous dépose au marché aux fleurs et nous donne un quartier libre de 3/4 d'heure pour l'arpenter seuls, lui nous attend dans la voiture. Il commence à pleuvoir des cordes:



Nous avons froid, au bout d'une demie heure, nous retournons donc à la voiture: point de Herry!

Nous nous abritons en attendant son retour. 1/4 d'heure plus tard, nous l'apercevons, fumant et grignotant tranquillement tout en discutant avec les marchands du coin. Il nous voit à son tour. De loin nous lui faisons comprendre que nous souhaitons remonter en voiture, il acquiesce puis détourne la tête, finit sa cigarette... puis en rallume une autre. A partir de ce moment, son regard ne croise plus le nôtre. Il nous faut donc aller le chercher 1/4 d'heure + tard pour qu'il réagisse enfin.


Il est 14h, le déluge redouble au point que nous sommes contraints de renoncer au programme de l'après-midi (qui sera remis au lendemain matin) et Herry nous informe que nous allons directement à l'hôtel. La route est longue, nous avons faim, et pressentons que sans demande explicite de notre part, nous ne mangerons pas. Nous lui demandons donc de nous arrêter quelque part pour déjeuner. Sa réponse inflexible est totalement hors de propos "we can't do all the program". Le ton monte et finalement il nous dépose dans un restaurant à touristes à quelques kilomètres de l'hôtel, il est près de 16h.


Hôtel: SA-3 - Lumbung Bali (Munduk)


Bali Authentique


Nos remarquesFourmilière dans l'entrée

sale (baldaquin tâché...)

Salle de bain ouverte sur l'extérieure mais inutilisable car des plantes sont entreposées là

restaurant hors de prix mais rien aux alentours. nous nous contenterons d'un plat et sans même commander d'eau!



Jour 9: Et vogue l'arnaque (17/09/2010)

"[...] jusqu'aux berges du plus préservé des lacs de montagne de Bali que vous traverserez en pirogue, guidés par un pêcheur."

Imaginez 2 canoës, nous pagayons à l'avant pendant que le guide et le pêcheur se fument des clopes tout en discutant en balinais à l'arrière. Rajoutez-y une pluie soutenue (alors que nous sommes en short et t-shirt), remuez pendant 3/4 d'heure et voilà la recette de l'excursion pirogue à la Herry! Une fois à terre, ce dernier nous demande si nous avons froid (ce que nos lèvres violettes suggèrent aisément et que nous confirmons...), ce qui ne l'empêche pas pour autant de marcher tranquillement derrière nous (qui pressons le pas) et d'arriver 5 minutes + tard pour nous ouvrir la voiture.


Pause déjeuner dans un warung chinois à 13h45.


"Vous pourrez découvrir quelques uns des célèbres temples de la région de Singaraja"

Après avoir réglé l'entrée d'un temple, notre guide décide de nous attendre là et nous confie au guide du lieu. La visite est expéditive, 2 bas-reliefs et 3 statues plus loin, à l'abri des regards, ce dernier nous demande tout à coup de l'argent. Devant son insistance et en l'absence de notre guide, nous cédons finalement avec le sentiment évident d'avoir été pris pour des vaches à lait.


L'hôtel est très calme, la nuit pourrait être réparatrice si l'on ne devait pas se lever à 5h40 le lendemain matin. Dommage...!


Hôtel: SP-19 - Cleopatra (Kaliasem, Lovina)


Bali Authentique

Nos remarquestrès excentré (3km du centre) or la carte du restaurant est hors de prix

pas d'eau chaude

pas de bonde pour la baignoire

literie molle

menu du dîner demandé à 15h pour être préparé dans la foulée...


Jour 10: Cascade de déconvenues (18/09/2010)

"Vous vous lèverez aux aurores pour embarquer sur une pirogue à balanciers pour assister à un insolite lever du jour depuis la mer avec la possibilité, si vous le souhaitez, d'en profiter pour observer des bancs de dauphins"

... en compagnie d'une cinquantaine d'autres embarcations de touristes (de 3 à 5 personnes chacune, faites le calcul...), toutes coursant les dauphins dès qu'un aileron fait surface!


Cherchez l'erreur...



Bali Authentique "oublie" de préciser que ce spectacle est purement touristique. Stressant pour les dauphins, hautement désolant pour nous.


"Vous aurez également l'occasion de pratiquer un peu de masque et tuba autour des plus beaux récifs de cette région"

Vous pourriez être déçus... nous le sommes.


Levés depuis 5h40 du matin, nous enchainons plusieurs excursions et prévenons notre guide de remplacer celle prévue l'après midi à Tanah Lot (hautement touristique d'après le programme) par celle à Taman Ayun.


Il est désormais 13h15, a priori l'heure d'une pause déjeuner bien méritée mais Herry tient à nous emmener voir une seconde cascade. Sous une pluie qui va bien vite devenir torrentielle... Le guide ne nous indique ni la distance à parcourir, ni le type de terrain, ni le temps qu'il nous faudra pour atteindre notre but. Après 10 minutes de marche, il nous demande si l'on souhaite faire une pause sous l'abri qui se présente à nous. Sans plus de précision, nous choisissons de continuer pour en finir au plus vite vu les conditions météorologiques.

Le chemin est de plus en plus impraticable (boueux, glissant, inondé et en pente raide!) et prendra près de 45 minutes aller.

Cahin-caha sous un seul parapluie (donné par notre guide à la descente de voiture), nous tentons de le suivre mais l'écart se creuse inexorablement sans qu'il ne se retourne une seule fois alors que nous dérapons à plusieurs reprises.


Chemin pris avant même que la pluie ne devienne vraiment intense! La pente n'est pas très visible sur la photo... mais bien sensible. Herry au loin, malgré le zoom:



Nous le retrouvons enfin à la cascade. Lui, nous tournant toujours le dos, s'allume une clope, certainement pour savourer l'instant:



Nous, passablement énervés, décidons de faire demi-tour sur le champ et de retourner à la voiture. C'est à ce moment là que Murielle chute sur une pierre et se fait mal à la main. Lui arrive alors l'air hébété. De colère Murielle lui lance "Please don't say anything" se relève et repart. Jérôme lui emboîte le pas, Herry, lui, reste à la traîne. Quelques temps plus tard, c'est au tour de Jérôme de déraper et de se faire mal au poignet. Nous atteignons enfin la voiture et attendons (une fois de plus!), sales, éreintés, trempés, que le guide nous rejoigne.


Visages de clients comblés par leur ballade:



Herry arrive 5 bonnes minutes plus tard sans décrocher un mot. Nous comprenons assez rapidement qu'il a pris l'injonction de Murielle au pied de la lettre. Il ne parlera plus jusqu'à notre arrivée à... Tanah Lot!

Là, il descend de la voiture, toujours muet et s'allume une première clope. Nous patientons à l'intérieur.

A la seconde, Murielle descend pour trouver des toilettes; c'est alors qu'il vient dire à Jérôme que nous sommes arrivés à "destination". Ce dernier lui fait remarquer que nous avions remplacé Tanah Lot par Taman Ayun et que, de toute façon, vu la situation, nous préférons nous rendre directement à l'hôtel. S'ensuit une discussion de sourds de 10 minutes, Herry répétant qu'on lui a demandé de ne rien dire, et qui se clôturera sur un :

Jérôme: "Shut up, let's go to the hostel!"

Herry: "Shut up you! I don't talk to you now. You don't talk to me anymore."


La "cascade" avait fait déborder le vase! Arrivés à l'hôtel, nous contactons Thibaut Lenfant pour lui demander de nous changer de guide et en le prévenant que nous lui ferons un topo à notre retour de Nusa Lembongan.


L'hôtel est calme au possible, la nuit aurait pu être réparatrice... si nous n'avions pas ressassé et cauchemardé la scène précédente.


Hôtel: LU-19 - La Taverna (Jl Danau Tamblingan No 29, Sanur)


Bali Authentique

Nos remarques

Rien à redire, calme, baignoire petite mais avec un beau cachet, service d'hôtel très réactif et parfaitement anglophone, literie ferme

petit déjeuner copieux et bons jus de fruits



Jours 11 à 13: 3 jours d'un repos glacial (19 au 21/09/2010)

Voici l'hôtel choisi dans la sélection de Bali Authentique pour nos trois jours de repos:

"Une adresse intimiste qui vient d'ouvrir ses portes. Elle est constituée de seulement 4 bungalows d'architecture de type grenier à riz balinais qui, sans être luxueux, vous donne le sentiment de dormir dans un cadre très privilégié et particulièrement romantique."

Tellement nouvelle que c'est 6 bungalows que nous avons trouvés en arrivant... Depuis quand Bali Authentique ne s'est pas rendu sur les lieux??? On sent l'intérêt d'un prestataire sur place!

Et voici le cadre "très privilégié":


Devant l'hôtel...



Derrière notre bungalow...



Nuits infernales, encerclés par des coqs criant de 3h à 22h, se relayant toutes les 10 secondes! Les chiens errants hurlant le reste du temps...


Hôtel: SP-29 - Nanuk's Bungalow (Nusa Lembongan)


Bali Authentique

Nos remarques

pas d'eau chaude (particulièrement romantique!)

bruyant de jour (réparation de bateau au bout de la rue, motos, chiens et coqs) comme de nuit (les coqs ne s'arrêtent pas avant 22h et reprennent dès 3h du matin!)

literie molle

petit dèj minable

dîner moyen et pas évident de dîner ailleurs vu les chemins à emprunter de nuit (après 18h30)

dépotoirs derrière les bungalows et devant l'hôtel (autant dire qu'un touriste passant devant l'hôtel ne le choisirait certainement pas! Nous étions d'ailleurs seuls sur place... un rapport?)


Jour 14: Tribunal Authentique (22/09/2010)

Nous sommes dans un état pitoyable:

- exténués par les nuits blanches accumulées

- pantois devant les choix d'hôtels de Bali Authentique

- scandalisés par l'absence de mises en garde (eau froide, bruit, situation excentrée...)

- abusés par des excursions très décevantes (dauphins, pirogue, cours de massage...)

- dégoûtés d'avoir dépensé autant d'argent pour un résultat aussi médiocre

- frustrés par ces vacances gâchées

et tout ça sans même parler de la météo pourrie que nous avons subie tout du long, et qui sous-entend notamment vêtements mouillés puant l'humidité (Septembre est pourtant le deuxième mois le moins pluvieux de l'année d'après le Lonely Planet).


Le jour de la discussion avec Bali Authentique est arrivé. Celle-ci va durer près de 6 heures (9h à 15h).

Dans un premier temps nous relatons les contrariétés accumulées à Tiziana Carla Darsana (Chargée de relation client de Bali Authentique) et Sylvain Gloanec (département Marketing). A l'issue de notre exposé, nous réclamons le remboursement intégral de notre séjour ou à tout le moins un geste commercial fort.


Tiziana est compatissante mais la décision ne lui revient pas. Elle appelle Laurent Volk (fondateur de Bali Authentique, en déplacement à Java) qui demande une requête écrite détaillée. Nous nous exécutons et remettons 2 pages noircies qui lui sont faxées dans la foulée.


Arrive ensuite Thibaut Lenfant (associé de Laurent Volk, "notre interlocuteur privilégié" d'après le site de Bali Authentique), accompagné de Herry, qui nous demande de recommencer notre récit...


Thibaut Lenfant insiste également pour que l'on ré-explique à notre guide, devant lui, ce que nous lui reprochons, car le pauvre ne comprend toujours pas ce qu'il a fait de mal alors que Tiziana a déjà joué les intermédiaires en traduisant en indonésien nos remarques...


Chacun des points que nous abordons est systématiquement minimisé ou tourné en ridicule par Thibaut Lenfant, qui, par exemple au sujet des nuits bruyantes au Nanuk's Bungalow, lance :

"Vous voulez que je demande aux coqs balinais de chanter plus tard?"

On sent tout de suite le souci d'apaisement et de conciliation...


Pour Bali Authentique, nos arguments ne concernent que des "détails" , et le fait que nous ne les ayons pas appelés plus tôt en est la preuve selon eux.


Mais même si l'on admet que nos contrariétés puissent, pour certaines, apparaître isolément comme des "gouttes d'eau" que nous avons tentées d'essuyer d'un sourire philosophe afin de rester optimistes pour la suite, il faut reconnaître que leur accumulation a fait largement déborder notre vase et craquer nos nerfs au final....


Quant à les appeler pour changer d'hôtels quand ces derniers ne nous convenaient pas, cela n'était pas envisageable car nous ne restions qu'une seule nuit dans les hôtels concernés! Sauf au Nanuk's Bungalow, pour lequel nous n'avons effectivement pas sollicité Bali Authentique, ayant perdu confiance dans leurs critères de sélection d'hôtels. Malheureusement changer d'hôtel par nos propres moyens était également exclu (pas suffisamment d'espèces pour régler un autre hôtel, obligatoirement à nos frais, et aucun DAB sur cette petite île), nous avons donc été contraints d'y passer nos 3 jours et nuits de "repos".


Thibaut Lenfant cherche manifestement à nous faire porter l'entière responsabilité du déroulement de notre séjour. Par exemple, concernant le choix du Nanuk's Bungalow pour lequel nous avions opté :

"C'est vous qui avez changé d'hôtel pour celui là, c'est donc de votre faute"

Or cet hôtel fait partie de la sélection de Bali Authentique. Faut-il comprendre que certains de leurs hôtels ne sont pas bons et que c'est au client de trier le bon grain de l'ivraie?


Laurent Volk, joint par téléphone successivement par Tiziana et Thibaut qui s'éloignent pour s'entretenir avec lui, ne demandera pas une seule fois à nous parler directement.


Ainsi pendant près de 4 heures, la réponse de Bali Authentique est qu'il s'agit entièrement de notre faute et qu'un terrain d'entente est inimaginable.

Leur métaphore favorite: "Quand vous allez manger au restaurant, vous ne pouvez pas dîner sans rien dire puis refuser de payer la note".

Mais comment voulez-vous honnêtement comparer un dîner au restaurant et quinze jours d'excursions guidées ? Quand j'entame un plat ou dessert que je ne trouve pas bon, il m'appartient en effet d'appeler le serveur ou le chef pour me plaindre, et ce dernier me propose en général de le remplacer ou de ne pas me le faire payer. Mais quand je pars en excursion, avec un guide senior en qui je me remets, je ne peux pas imaginer un instant qu'elle va mal se passer, je suis obligée de la vivre pour le savoir... et je n'ai pas davantage la possibilité d'appeler Bali Authentique d'une pirogue en pleine mer ou au fin fond de la forêt les pieds dans la boue... le mal sera nécessairement fait! Il n'y a donc pas lieu de nous reprocher d'avoir "consommé" et de demander ensuite le remboursement.



Ce n'est qu'après la troisième crise de larmes de Murielle devant la mauvaise foi et l'injustice flagrante, et un : "Mais vous ne voyez pas dans quel état nous sommes? Faites quelque chose s'il vous plait!" que Thibaut recontacte Laurent et nous propose en grand seigneur 15% du montant de notre séjour, en ajoutant : "Vous comprendrez que nous ne souhaitons pas perdre de l'argent, 15% cela correspond à notre marge. C'est à prendre ou à laisser."


Vous vous doutez bien que nous n'avons pas accepté cette proposition insultante et avons préféré garder toute liberté pour vous relater ce triste récit. A vous de nous dire si nos arguments sont à ce point des détails risibles qui peuvent être balayés avec mépris par Bali Authentique.


Bali Authentique nous laisse sur place avec un "Au revoir. Bonne continuation".

Charge à nous de nous trouver un hôtel pour le soir-même, aidé dans cette tâche par notre guide remplaçant.


Hôtel: SP-10 - Coconuts Humming Birds (Bukit)


Bali Authentique

Nos remarquesNous avons refusé d'y dormir, Tiziana nous ayant appris qu'il était ouvert sur l'extérieur (donc probablement bruyant) et sans eau chaude...


Hôtel: Kesumasari Beach Pondok Wisata (Sanur)

Cet hôtel ne fait pas partie de la sélection Bali Authentique.

Nos remarques: eau chaude, air conditionné, relativement calme, petit dèj très réduit, 350 000 Rph, ameublement ridicule (lampe chat, 2 lits accolés, ...) et pas de volets digne de ce nom (inutile d'espérer faire la grasse mat...)

Jour 15: La fin du calvaire (23/09/2010)

Le guide remplaçant est venu nous chercher à l'hôtel et nous a accompagné déjeuner dans un warung typique (un peu trop typique mais le second choix était le bon) puis dans un supermarché histoire de se confectionner des sandwichs pour l'attente à l'aéroport. Dans le peu de temps que nous avons pu passer ensemble, nous avons réussi à bien sympathiser et parler de choses et d'autres.

Nous repartons harassés et amers.

Nous aurions peut-être dû écouter notre instinct suite à cet échange de mails:


Le 21 avril 2010, murielle a écrit :

Bonjour Laurent,

Je relis votre troisième proposition, en me référant également à votre deuxième proposition, et je m'interroge :

Pouvez-vous me confirmer qu'il y a bien désormais 3 dîners offerts (jours 1, 4 et 8) et non seulement 2 (jours 4 et 8) ? (puisque le fondant au chocolat a été remplacé par vos soins par un dîner balinais)

Merci pour votre retour,

A très vite, Murielle


Le 29 avril 2010, murielle a écrit :

Bonjour Laurent,

Je fais suite à mon dernier message d'il y a 8 jours resté sans réponse. Pouvez-vous avoir la gentillesse de me faire un retour svp et de me confirmer les 3 dîners pour le dernier devis, afin que nous puissions le valider ?

Merci, et à très bientôt j'espère,

Murielle


Réponse de Bali Authentique :

Chère Murielle,

Nous nous excusons d'avoir laissé en partance notre réponse suite à un malentendu au sein de notre équipe. Nous attirons votre attention sur le fait que le dîner du huitième jour était prévu à l'hôtel RC-21 mais comme celui-ci a été remplacé le dîner a été supprimé (nous n'offrons des dîners qu'à certains hôtels bien définis avec lequel nous avons mis en place ce type de coopération). Nous vous remercions de votre compréhension et attendons de vos nouvelles pour confirmer ou non votre séjour. Bonne fin de journée et au plaisir de vous lire.

Bien à vous,

Laurent


Le 1 mai 2010, murielle a écrit :

Bonjour Laurent,

Nous comprenons parfaitement votre position.

Cependant nous regrettons que votre dernier devis ait pu être confus sur ce point (le programme détaillé indique des dîners les 1er et 4ème jours / le récapitulatif indique des dîners les 4ème et 8ème jours / nulle part vous n'attirez notre attention sur cette suppression du 8ème dîner...).

Nous sommes également désolés que vous ne puissiez faire un geste commercial qui aurait été fort apprécié, compte tenu des sommes engagées.

Nous donnerons malgré tout suite à votre offre puisqu'elle correspond dans sa globalité à nos souhaits.

Murielle


Réponse de Bali Authentique :

Chère Murielle,

Nous sommes bien entendu désolés pour la confusion occasionnée par notre troisième devis mais nous vous rappelons que celui-ci vous a été transmis dans la foulée du deuxième (à un jour d'écart) alors que nous avions en vérité notre attention accaparée par nos voyageurs ne pouvant retourner en France à la date prévue en raison du nuage de cendres. Nous avons sans doute fait trop vite mais cela partait d'un bon sentiment et nous n'avons jamais souhaité créer une confusion quelle qu'elle soit et encore moins escamoter le fait que le dîner du huitième jour disparaissait en raison du changement d'hôtel que vous aviez souhaité. Le geste commercial comme vous l'exposez aurait été en fait une reconnaissance d'une erreur alors que nous estimons que nous avons agi de sorte de vous servir au mieux dans des conditions de travail particulièrement troublées. En ce qui nous concerne ce n'est pas un problème de sous mais de respect pour notre travail, condition nécessaire pour organiser votre séjour dans de bonnes conditions. Nous vous remercions de votre compréhension et dans l'attente de votre "bon pour accord" nous permettant de lancer les réservations, vous souhaitons une très agréable fin de semaine.

Très chaleureusement de Bali,

Laurent